La bijouterie Art Nouveau à Nancy

Etienne Martin

L'annexion de l'Alsace-Moselle en 1871 propulse Nancy comme nouvelle capitale de l'Est de la France. Les Optants, l'argent, les artistes affluent en masse ; de ce creuset propice naît l'École de Nancy. 
Tous les arts connaissent alors un renouveau important, et la bijouterie fut une des expressions les plus créatrices du style Art Nouveau, tant elle offre un nombre considérable de formes et de motifs.
Bijoux lotharingiens, avec les croix de Lorraine, les alérions et les chardons ; bijoux floraux d'après nature et bijoux « modernes » sont les trois grandes voies que prend la bijouterie-joaillerie à Nancy, devenue un des fers de lance dans ce domaine. 
De nombreux artistes comme Prouvé, Majorelle, Walter, Cayette s'adonnent à la bijouterie. En parallèle, plusieurs bijoutiers font montre d'un véritable talent artistique comme Daubrée, Kauffer, Ronga, Séaourt, Déon, etc. Les frontières entre bijou et oeuvre d'art tendent alors à disparaitre. 
  
Cette conférence est l'occasion de mettre en lumière ces chefs d'oeuvre faits d'or, d'argent et de pierres précieuses.