De Bar-le-Duc à Versailles, Jean Henry d’Anglebert

Fabre Guin

Fils du maître cordonnier de Bar-le-Duc, le jeune Jean Henry (1629-1691) est connu de ses proches amis sous le sobriquet « Anglebert ». Est-ce en référence à des origines anglaises que l’orthographe de son patronyme laisse envisager ? A moins qu’il ne s’agisse d’une boutade au sujet de son fort strabisme ? Musicien talentueux, Jean Henry n’en réussira pas moins la prouesse de s'introduire dans le grand monde de la Cour de France, jusqu'à terminer sa carrière auprès de Louis XIV, utilisant la ruse et la patience pour usurper un titre de noblesse factice : « Jean-Henry d'Anglebert » !